Under the tropical sun

parties and sun's cream are required… and paparazzis ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand les opposés s'attirent...

Aller en bas 
AuteurMessage
Hope Waldorf
• Sweet and Sour • Loveable Admin ♥
avatar

Nombre de messages : 439
Age : 28
Heart : I would like it's he...
Have you got friends : Serena, Olivia,...
Date d'inscription : 26/02/2007

Feuille de personnage
Côte de popularité:
85/100  (85/100)
Music du moment ?: The Film - Can You Touch Me =D
Envie du moment: D'être avec lui xD

MessageSujet: Quand les opposés s'attirent...   Lun 19 Mar - 20:56

Le réveil fut dur pour Miss Waldorf qui avait pourtant l'habitude des grosses soirées. Autant vous dire que s'extirper des bras de Morphée pour rejoindre la salle de bain fut un véritable suplice, surtout lorsque le réveil ne cesse ses "biiip" crispants. Il était 9h lorsque celui-ci se mit à faire résonner dans toute la pièce et Hope se réveilla en sursaut, ne pouvant pas s'empêcher d'ajouter une injure à l'égare de son réveil. Quoi, ça ne vous ai jamais arrivé ? Vous faisiez un super rêve, dans les bras de votre Dom Juan, et puis un horrible bruit vous détache de lui... Un véritable cauchemar. Hope avait affreusement mal à la tête, certes elle avait déssoulé de la veille mais elle sentait l'affreuse odeur de tabac froid sur elle. La veille en se couchant, elle avait eu la flemme de prendre de prendre une douche, il faut dire qu'elle était rentrée chez elle en taxi vers 5h du mat'. Quatre heures de sommeil étaient si peu... Hope reposa la tête sur l'oreiller quelques minutes mais le réveil ne s'arrêtait de geindre. Quel maudit réveil ! Hope fit un mauvais geste -sans doute volontaire- ce qui le propulsa par-terre, ce qui enclencha la radio avec l'affreuse musique de... comment c'est déjà ? Cassie ? Ne supportant pas cette musique, Hope s'était alors relevée d'un bond et avait éteint son réveil, plutôt de mauvaise humeur. Par la suite elle avait pris sa douche, était descendue prendre son petit déjeuner qui se résumait simplement à une pomme et tenta de retrouver son portable. Où pouvait'elle bien l'avoir mis ? Dans son sac à main, non... Dans son manteau, non... Dans sa chambre, non. Dans la cuisine, non. Il était introuvable. Encore plus de mauvaise humeur, elle s'appela avec le fix, et le trouva.

Vêtue d'un simple jean et d'un top plutôt large, la jeune Hope avait chaussé une paire de ballerine et prit sa veste. Direction le musée... Il était déjà 10h, elle n'avait rien d'autre à faire et les magazins attendraient cet après-midi. Et puis de toute manière elle n'était pas d'humeur à se confronter aux vendeuses et leur terrible :" Oh c'est vous Mademoiselle Waldorf ?" Pitoyable. Hope en avait marre qu'on soit sans cesse en train de lui dire : "Terrible votre dernière campagne où vous êtes en maillot de bain" ou alors "Oh magnifique le dernier défilé, ce que vous portiez était vraiment superbe !"...

Hope descendit alors dans la rue et héla un taxi. Ni une, ni deux, la jeune mannequin se retrouva devant le Metropolitan Museum of Art, le plus célèbre de New York. Et bien qu'elle l'avait déjà visité plus d'une fois, elle allait le revoir. Bon, même si elle n'était pas très friant des musées, Hope n'avait trouvé rien de mieux à faire. Et comme on dit, "les contraires s'attirent", alors...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fashion-world.highforum.net
Zack Clepton
Try to be MySelf In a World Where I've to Be Someone Else
avatar

Nombre de messages : 118
Age : 27
Heart : Maybe She's More Than A Friend
Have you got friends : Hope Wardolf & Max Carlisle & June Newton
Date d'inscription : 17/03/2007

Feuille de personnage
Côte de popularité:
100/100  (100/100)
Music du moment ?: Keep Holding On - Avril Lavigne
Envie du moment: Be In Love

MessageSujet: Re: Quand les opposés s'attirent...   Jeu 22 Mar - 23:52

« Tûûûûûuuut ! Tûûûûûuuut ! Tûûûuu…Baaf »
Un bras venait de sortir précipitamment de dessous les draps en soie blanche roulés en boule sur le grand lit double qui centrait la pièce circulaire. Il s’était abattu sur ce réveil comme la foudre sur un arbre mort. Un grognement sourd se fit entendre et un crane émergea lentement d’un sommeil trop court. Il savait qu’un second réveil allait résonner dans quelques secondes seulement à l’autre bout de son appartement. C’était un système très utile qui l’empêchait de se rendormir dès qu’il avait éteint le premier réveil. D’un geste presque héroïque, il souleva la couverture qui lui semblait peser une tonne et qui était si chaude et la balança à l’autre bout du lit. Se glissa au bord et s’assit laissant sa tête tomber lourdement vers l’avant. Deuxième grognement… Il se dressa lentement sur ses jambes qui sortaient lentement du sommeil profond qui les avait noyé. Il se frotta les yeux et s’étira les bras méthodiquement avant de traîner les pieds vers le salon. A peine avait il passé la porte que le second réveil se mit à résonner à côté de la télévision. Troisième grognement… Il appuya soigneusement sur le bouton « Off » et le silence qui revint baigner la pièce le fit sourire. Il attrapa la télécommande de sa chaîne stéréo et c’est Mozart en personne qui joua les premières notes positives de la journée de Zack. Il se glissa dans la salle de bain et laissa couler l’eau chaude de la douche sur sa tête pour se réveiller. Trois quarts d’heure plus tard, le jeune Clepton était fin prêt, les marques de son oreiller qui s’étaient déposés sur sa joue au cours de cette nuit avaient totalement disparues et quand il sortit de son appartement, Mozart baissa progressivement le ton jusqu’à se taire complètement.

L’air frais d’un jeudi matin lui souffla dans le cou et le fit frissonner. Que devait il faire déjà ? Ah oui ! Il consulta son agenda électronique qu’il avait toujours sur lui et compris rapidement qu’il s’était trompé de jour… Idiot, on est mercredi ! Il laissa tomber sa tête en arrière en soupirant. Et dire qu’il aurait pu profiter d’une grasse matinée. Trop tard, maintenant il était prêt et il avait la matinée de libre pour faire ce que bon lui semblait. Le choix fut vite fait, il allait en profiter pour voir ses amis. Après tout, avec son job à plein temps, il ne les voyait que lors de soirées et ce n’était pas le top pour discuter. C’est à ce moment qu’il aperçut Hope Wardolf sortir d’un taxi et se réfugier au Metropolitan Museum of Art. Elle n’aurait pas pu choisir mieux ! Un joli sourire vint orner son visage et il entra à son tour dans le grand musée. Il suivit Hope discrètement tout en sachant que les gens qui les suivaient du regard les dévisageaient plus qu’autre chose. Elle s’arrêta devant une toile qui ne ressemblait à rien mais bon… c’est ça l’Art !


« Depuis quand on s’intéresse aux œuvres de Peter Vlicht, Miss Wardolf ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hope Waldorf
• Sweet and Sour • Loveable Admin ♥
avatar

Nombre de messages : 439
Age : 28
Heart : I would like it's he...
Have you got friends : Serena, Olivia,...
Date d'inscription : 26/02/2007

Feuille de personnage
Côte de popularité:
85/100  (85/100)
Music du moment ?: The Film - Can You Touch Me =D
Envie du moment: D'être avec lui xD

MessageSujet: Re: Quand les opposés s'attirent...   Dim 25 Mar - 1:21

S'approchant du Museum, Hope regardait par la fenêtre du taxi jaune. Ce jeudi-là il faisait plutôt frisquet, le vent était un peu froid mais il y avait tout de même du soleil ce qui donnait déjà un petit air de vacances. Aaah les vacances, qu'est-ce qu'Hope adorait ça. De toute façon, qui n'aime pas être en vacances ? Les fous de boulot, ouais... Mais Hope n'était pas comme ça. Elle aimait beaucoup son travail, le mannequina était toujours un aspect de la mode qui l'avait attiré et même si rester deux heures debout pour que le styliste ajoute des épingles à la tenue qu'elle présenterait au défilé était pénible, sourire à tous les photographes et se faire poursuivre par les paparazzis pour voir ensuite sa vie privée étalée dans les journaux à presse dite "people" étaient très prenants, éprouvants et parfois énervants, la belle jeune femme avait réussi dans sa vie et elle pouvait vivre de ce métier. Contrairement à tant de jeunes femmes qui n'arrivent pas à percer dans ce milieu tellement prisé. Hope avait réussi à se faire un nom, on la voyait à tous les coins de rue ou presque et défilait pour les plus grands couturiers.

Elle sortit de sa rêverie lorsque le chauffeur s'arrêta sur le côté de la route et se tourna vers elle.

"Nous voilà arrivés."

Hope lui donna l'argent et s'extirpa du taxi. Elle passa une main sur son top large pour le remettre correctement et ôta sa veste qu'elle garda dans ses mains. En fait il faisait plutôt bon mais lorsque l'on regardait le ciel, on pouvait s'attendre à ce qu'il pleuve et que le vent se lève.
La jeune mannequin ne put s'empêcher de tout de même poser ses lunettes de soleil sur son nez, ainsi on ne la reconnaissait pas -trop. Elle avança doucement mais sûrement, posant un pied devant l'autre. Même si Hope tentait de cacher sa célébrité avec des lunettes, on pouvait remarquer l'allure qu'elle avait, et seule une mannequin pouvait marcher de la sorte. Il était donc facile de la reconnaître, ou du moins de savoir le métier qu'elle exerçait.
Elle arriva au guichet du musée et paya son entrée comme tout le monde.

Lorsqu'elle commença à entrer dans la première gallerie, Hope se demanda ce qu'elle faisait ici. Elle n'y connaissait absolument rien et trouvait que les peintures n'étaient pas... comment dire... à son goût pour ne pas dire plus. Elle s'immobilisa devant une toile et chercha son sens. Elle avait beau tourner la tête dans tous les sens elle ne voyait pas ce que le peintre avait beau chercher à montrer.
Elle ne put s'empêcher de lâcher un petit soupir et sursauta lorsqu'elle entendit une voix. Avant même de se retourner elle avait reconnu la personne. Ce n'était autre que Zack Clepton, un de ses bons amis si ce n'est plus... Enfin... leur relation était plutôt ambiguïe.
Elle se retourna alors et lui adressa un joli sourire, écoutant ce qu'il lui disait.

"Depuis que j'ai décidé de chercher le sens de ses toiles !"

Elle ajouta aussitôt :

"J'ai beau chercher le sens de cette peinture... Franchement qu'est-ce que ça représente ?"

Elle reposa ses yeux sur Zack et ne put ravaler un petit rire.

"Que fais-tu ici, toi ?", demanda t-elle à son tour.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fashion-world.highforum.net
Zack Clepton
Try to be MySelf In a World Where I've to Be Someone Else
avatar

Nombre de messages : 118
Age : 27
Heart : Maybe She's More Than A Friend
Have you got friends : Hope Wardolf & Max Carlisle & June Newton
Date d'inscription : 17/03/2007

Feuille de personnage
Côte de popularité:
100/100  (100/100)
Music du moment ?: Keep Holding On - Avril Lavigne
Envie du moment: Be In Love

MessageSujet: Re: Quand les opposés s'attirent...   Dim 25 Mar - 21:53

Les parents du jeunes Clepton étaient fou de ce genre de musée. Rempli de papys grisonnants suivant des yeux leur petit dernier qui courait dans tous les sens sur ses jambes boudinnées ou encore de bourgeoises ridées portant de la fausse fourrure et des perles en toc qui ne viennent qu'à des visites organisées entre amies pour jacasser des derniers potins. On croisait aussi toujours un jeune étudiant en art avec des lunettes trop épaisses qui se baladaient avec un petit calepin prenant des notes illisibles.
En effet, les Clepton trouvaient en ce lieu toute la culture de la vie Américaine. Plus jeune, ils trainaient le jeune Zack de force et l'obligeaient à aimer cet art contemporain. Fatigué de se rebeller à quoi bon, il avait fini par dire à ces parents qu'il adorait ce genre d'art et qu'il viendrait une fois tous les mois. Une promesse stupide mais que les parents crurent. En réalité, Zack ne regardait pas ces toiles, il allait dans la petite salle de la photographie et y restait des heures. D'où est né sa passion pour la photographie.
Mais en grandissant et avec son nouveau travail, trouver du temps pour ce genre de sortie était devenu périlleux. C'est pourquoi il ne venait presque plus. Il n'empèche que Zack connaît quand même les artistes en vogue du moment grâce au très complet compte rendu hebdomadaire de sa mère.

En entrant dans le musée, il ne pu s'empècher de se dire qu'il n'aimait vraiment pas l'art contemporain populaire. Les "artistes" avaient simplement balancés de la couleur sur une toile vierge et avaient laissé les acheteurs se demander ce que ca pouvait représenter. Pour devenir un peintre contemporain connu, il ne fallait pas avoir du "talent" mais des "relations" qui vous permettraient de faire croire aux imbéciles visiteurs que vous êtes un génie. Ce genre d'imbélicités mettaient Zack hors de lui.

Mais ce sentiment disparu rapidement lorsque son regard se posa sur Hope. Impossible d'être en rogne lorsque l'on croise son visage lumineux. Zack et elle étaient amis depuis un petit temps maintenant. Ils étaient tout deux mannequins et très réputés. Elle était certainement la mannequin féminine la plus demandée du moment et lui du côté masculin. De plus, ils avaient tout deux fait la promo de la nouvelle collection Lacoste et avaient bien accroché. C'était la fille la plus magnifique qu'il n'avait jamais vu, elle avait une présence et un charme sans limite. A vrai dire, il était complétement subjugué mais il était bien trop fier pour le lui faire remarquer.

"J'ai beau chercher le sens de cette peinture... Franchement qu'est-ce que ça représente ?"

Zack regarda la toile et fronça les sourcils, derrière les lunettes de soleil de la demoiselle, il sentait son regard de braise sur lui. Un petit sourire en coin naquit sur ses lèvres fines quand il répondit.


Désolé de te décevoir mais je crois qu'il n'y a justement pas de sens à ce genre de toile... Peut être que si on fait le poirier pendant une heure en fixant le tableau tout en comptant jusqu'à 500 en faisant +2, -1 tu pourrais trouver un sens... Ou alors c'est juste parce que le sang est descendu dans ton cerveau et que tu voudrais absolument mettre fin à ce supplice...

Il arqua un sourcil puis se tourna vers Hope qui le dévisageait avec un sourire amusé après ces paroles.

Et ben ça fait trois jours que je dors devant chez toi en espérant te voir et aujourd'hui au moment où j'allais chercher un burger - parce que je mourrais de faim - je t'ai vu monter dans ce taxi... Je n'ai pas eu d'autre choix que de courir après et... Me voilà!

Il se mit à rire puis lui fit un clin d'oeil. Non mais, il ne pouvait pas être sérieux de temps en temps?! Il avait, certes, un humour assez spécial mais il mettait les gens à l'aise et malgrès ses fintes pas drôles et ses monologues tordants, il était plutot marrant...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hope Waldorf
• Sweet and Sour • Loveable Admin ♥
avatar

Nombre de messages : 439
Age : 28
Heart : I would like it's he...
Have you got friends : Serena, Olivia,...
Date d'inscription : 26/02/2007

Feuille de personnage
Côte de popularité:
85/100  (85/100)
Music du moment ?: The Film - Can You Touch Me =D
Envie du moment: D'être avec lui xD

MessageSujet: Re: Quand les opposés s'attirent...   Jeu 29 Mar - 20:55

Petite fille modèle, Hope avait toujours aimer suivre ses parents dans n’importe quelles expositions ou soirées charitatives. Elle adorait ça, surtout que tout le monde s’intéressait à sa petite bouille adorable. En général lorsque ses parents l’emmenaient, Hope faisait la connaissance de tout le personnel et elle pouvait grignoter tous les bons petits fours avec des verres de jus d’orange illimités. Hope était donc toujours très ravie de se montrer et que les gens l’admirent. Très tôt, elle avait aimé que les gens la regardent. Les regards sur elle ne l’avaient jamais dérangé, elle en était toujours très flatée. De plus, lorsqu’elle accompagnait ses parents, tout le monde se précipitait pour lui montrer les œuvres d’arts si c’était un musée ou alors tout le monde voulait s’asseoir à côté d’elle si c’était la première d’un dessin animé Disney. Ainsi dire tout le monde était au petit soin et ça, Hope adorait. Cela l’amusait, elle avait un certain « droit de passage » pouvons-nous dire. Être la première, être la plus regardée, tout ça était plaisant pour elle. Mais lorsque Hope entra dans la passade « adolescence », les choses changèrent. La petite fille souriante et volontaire n’était plus. Hope était devenue excécrable et effrontée. Elle avait toujours son mot à dire, elle ne voulait plus suivre ses parents à ces expo de musées qu’elle trouvait plus qu’ennuyeux. Autrement dire que les musées, Hope n’aimait plus ça. Mais depuis quelques temps, elle revenait faire un tour comme ce jour-là. Allez savoir pourquoi, mais Hope avait éprouvé ce matin-là d’y aller. Bon peut-être « pour tuer le temps » comme l’on dit mais aussi parce que depuis un moment elle voulait développer son côté « créativité » et elle savait que les musées étaient la première source d’inspiration. C’est en voyant d’autres artistes que notre imagination se développe. La lecture aussi y était beaucoup et c’est ainsi que depuis une semaine, Hope se farcissait « La peau de Chagrin » de Beaudelaire –traduit bien sûr en anglais car bien évidemment déjà que la langue de Molière est particulièrement dure, Beaudelaire c’est bien plus difficile. Nous pouvons dire « se farcir » Beaudelaire, vous avez lu ses œuvres, vous ? Un vrai enfer ! De la description par-ci, de la description par-là, 40 mots qu’il faut chercher dans le dictionnaire… Ouais bon j’exagère –un peu… Enfin…

Motivée ce matin-là pour visiter la dernière exposition au musée, Hope le fut d’autant plus que les premières toiles étaient intéressantes. Elle adorait la première qui représentait une femme debout sur la plage, les vagues déferlant doucement dans son dos et le soleil se couchant. Un peu de vent relevait ses cheveux. Autant dire que le tableau donnait des envies de vacances et de sérénité. Tous ce que Hope recherchait ces temps-ci. Autant dire que la croisière s’annonçait plutôt bien pour elle. À elle les cocotiers, la mer turquoise et les cocktails. Hope en eut un large sourire dessiné sur ses lèvres avant de sortir de sa rêverie, de regarder une dernière fois cette toile et de passer au suivant.
Alors qu’elle avait tourné la tête pour chercher le sens de cette toile, elle avait donc entendu une voix familière et avait tout de suite reconnu Zack Clepton. Aah, que dire sur lui ? Et bien qu’il est mannequin et que tous deux se connaissent très bien. Entre eux, la relation a toujours été ambiguïe car la jeune femme ne savait pas trop où leur amitié allait les mener. Elle savait depuis quelques temps que quelque chose pourrait se passer entre eux mais elle ne savait pas du tout ce que lui en pensait et elle préférait ne pas aborder le sujet. Pourquoi ? Car elle n’avait pas envie de le perdre en tant qu’amis. Pour elle, Zack était quelqu’un de nécessaire à sa vie. Il savait la faire rire dans n’importe quelles situations avec son humour plutôt spéciale mais qu’Hope adorait. Il était également plutôt protecteur et même s’ils ne sortaient pas ensemble, elle savait qu’elle pouvait compter pour lui. Il était plutôt doux et attentionné. Mais c’était également un beau fêtard, toujours prêt à danser. Et ça, elle aimait beaucoup ce côté chez lui. Elle pourrait sortir tout un tas de qualité chez Zack, elle pourrait parler des heures de lui et vous remarquerez peut-être qu’elle ne peut lui trouver de défaut. Excepté le fait qu’il soit un peu lunatique parfois ce qui provoque entre eux quelques disputes mais sans grande gravité, forte heureusement.
Alors lorsqu’elle avait entendu sa voix résonner dans la gallerie, Hope ne put s’empêcher de sourire. Sa visite se déroulerait beaucoup mieux ainsi.
Lorsqu’il lui dit qu’il n’y avait pas véritablement de sens à la toile qu’elle regardait, Hope eut un mouvement des sourcils et rit à sa remarque. Son humour revenait toujours et dans n’importe quelle circonstance, c’était véridique. Tandis que la plupart des gens auraient maugré quelque chose sur la toile, lui s’était contenté d’ajouter un peu d’ironie dans sa phrase.
Elle ajouta :

« Ah oui, tu crois ? En général, tous les artistes ont un but lorsqu’ils peignent une toile… Enfin il me semble… »


Elle termina sa phrase par un haussement d’épaules et se tourna vers lui, ne trouvant toujours pas de sens à cette toile. Elle le regard avec amusement lorsqu’il lui « avoua ce dont il avait passé la nuit à faire »… toujours avec une pointe d’humour que Hope aimait bien.

« Ma vie doit te paraître d’un ennui terrible si tu campes devant chez moi durant trois jours… Tu n’as pas choisi la bonne semaine visiblement… c’est celle où je joue à la flemmarde. Comme c’est gentil ça, tu es venu au musée pour me voir. C’est vrai que je suis plus passionnante que les peintures faut dire ! »

Elle lui sourit et redressa son sac sur son bras avant d’avancer un petit peu pour passer à une autre toile.

« Le premier tableau était très joli, ça donne un air de vacances… Mmh les vacances...», dit-elle l'air rêveuse.


Elle reposa son regard sur lui et lui sourit doucement.

[J’ai tapissé un tableau de Zack et j’ai parlé de leur relation à tous deux, j’espère que ça ne te dérange pas et que ça te convient surtout Wink ]

_________________




Dernière édition par le Lun 16 Avr - 0:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fashion-world.highforum.net
Zack Clepton
Try to be MySelf In a World Where I've to Be Someone Else
avatar

Nombre de messages : 118
Age : 27
Heart : Maybe She's More Than A Friend
Have you got friends : Hope Wardolf & Max Carlisle & June Newton
Date d'inscription : 17/03/2007

Feuille de personnage
Côte de popularité:
100/100  (100/100)
Music du moment ?: Keep Holding On - Avril Lavigne
Envie du moment: Be In Love

MessageSujet: Re: Quand les opposés s'attirent...   Dim 15 Avr - 14:01

Zack Clepton et Hope Wardolf étaient certainement les deux personnes sur qui les paparazzis misaient le plus pour être le prochain nouveau couple des prochaines semaines. Il était vrai qu'ils passaient de plus en plus de temps ensemble et ne faisaient absolument pas attention au fait qu'ils étaient sans cesse épiés. C'est pourquoi lorsqu'ils se croisaient et qu'ils se souriaient à pleines dents, les gens espéraient intimement assister à une scène romantique entre les deux célébrités. Malheureusement pour eux, cela n'était pas encore arrivé. Mais ce n'était qu'une question de temps. Tout le monde en était certain sauf les deux intéressés, ce qui n'était pas vraiment étonnant. Ils niaient l'évidence avec un plaisir mesquin et ça rendaient les paparazzis encore plus envieux de cet évènement.

Pour le jeune Clepton, Hope était une femme tellement géniale et indispensable à ses yeux qu'il ne voulait pas risquer de mettre en péril leur amitié pour un flirt de quelques semaines, voire mois. Mais l'attirance était belle et bien-là, les regards qu'il lui lançait ne trompaient pas. Ils discutaient de tout et de rien, à blaguer sur des photographes excentriques ou à critiquer d'autres mannequins qui avaient pris la grosse tête à force d'être considéré comme le meilleur. Une vraie complicité les unissait et ils se comprenaient en un regard. Ils n'étaient pas toujours d'accord, certes, et d'ailleurs c'est ce qui permettait à leur relation d'être plus authentique. Ils pouvaient tout se dire, sans avoir peur de heurter l'autre. Une amitié qui paraissait presque improbable dans le monde de la mode et pourtant...

Hope répondit comme à son habitude, par des phrases courtes, bien articulées, parfaitement construites. Rien qu'à l'entendre parler, les gens pouvaient deviner d'où elle venait. Le menton relevé, les lunettes de soleil dissimulant à peine son regard de braises, ses vêtements parfaitement coupés et tombant à merveille sur son corps de mannequin, Hope était tout simplement respendissante. Biensur, des filles belles, on en trouvait à tout les coins de rue à New York. Mais la jeune Wardolf avait ce petit truc qui faisait qu'elle n'était pas seulement belle, elle était merveilleuse, elle brillait plus que les autres. Au son de sa voix, Zack ne pu s'empècher de sourire. Une voix fraiche et heureuse qui vous donnait envie de conjuguer le verbe "aimer". Les traits du jeune homme devinrent plus doux et un petit sourire vint se nicher dans le coin gauche de ses lèvres fines.


Comment ça je n'ai pas choisi la bonne semaine? Tu étais chez toi et je t'ai vu te déshabiller devant ta fenêtre, ce n'est pas très prudent ça...

Il accompagna sa phrase d'un hochement de tête et d'un clin d'oeil malin qui, avouons-le, ressemblait plus à de la drague qu'à un geste d'amitié. Car même si Zack ne voulait pas briser leur amitié, il ne pouvait s'empècher d'essayer de lui plaire. Et c'était un enjeu de taille n'est ce pas? Hope Wardolf, la célèbre mannequin aurait-elle flashé sur le beau Zack Clepton? Rien ne le rendrait plus fier...

En réalité, je sortais de chez moi et je me suis trompé de jour pour un rendez-vous... d'affaire! Et comme je t'ai vu rentrer dans le musée... Tadam! Me voilà!

Il reprit un air plus sérieux, celui qu'il prend lorsqu'ils ont des conversations sérieuses et qu'un sourire pourrait retirer toute la crédibilité de ses propos.

J'avais très envie de te revoir...

Le beau brun la suivit vers une autre toile, haussa les épaules ainsi que les sourcils et détourna son regard pour regarder le tableau. Il enfonca ses mains dans ses poches et pencha négligement sa tête sur le côté pour inspecter ce nouveau tableau. En réalité, celui-ci ne l'intéressait pas trop mais il n'aimait pas trop fixer Hope dans les yeux de peur que son regard trahisse le secret de ses sentiments.

Ca te dirait d'aller boire un café après...ça?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hope Waldorf
• Sweet and Sour • Loveable Admin ♥
avatar

Nombre de messages : 439
Age : 28
Heart : I would like it's he...
Have you got friends : Serena, Olivia,...
Date d'inscription : 26/02/2007

Feuille de personnage
Côte de popularité:
85/100  (85/100)
Music du moment ?: The Film - Can You Touch Me =D
Envie du moment: D'être avec lui xD

MessageSujet: Re: Quand les opposés s'attirent...   Lun 16 Avr - 0:08

Hope aimait beaucoup la présence de Zack. Lui qui la faisait rire très souvent, voire tout le temps, lui qui lui redonnait le sourire quand elle se sentait mal, lui qui savait trouver les mots justes pour la réconforter, lui qui était toujours partant dans les coups tordus de la belle mannequin... Zack était toujours là pour elle. Et même si d'après les apparences, Hope paraissait comme quelqu'un de froid qui ne s'ouvre pas tellement -ou durement- aux autres, elle aimait avoir des contacts avec les gens et se retrouver toute seule lui faisait peur. Même visiter un musée seule la rendait un peu parano, en effet les musées étaient grands, froids et à certaines heures on y croisait personne. Tout comme ce matin, voir cette exposition n'avait pas motivé grand monde. Il était vrai aussi qu'on était en semaine et que les gens travaillaient. Hope était décalée par rapport aux gens « normaux », elle vivait le soir en fait. La journée, elle avait quartier libre. Il était donc difficile de voir ses ami(e)s et c'est pour cela qu'en ayant fait la connaissance de Zack -parmi d'autres mannequins- fut une sorte de soulagement pour la belle car ainsi elle savait qu'il comprenait ce qu'elle vivait. Il l'aidait beaucoup, peut-être ne le savait-il pas mais Hope l'appréciait énormément. Cette dernière ne savait pas ce qu'il pensait d'elle, elle ne savait pas s'il la considérait comme une fille « de plus » qu'il trouve sympathique ou alors comme une véritable amie sur qui il peut s'appuyer. Car Zack savait lui redonner le sourire, comme on l'a dit plus haut, mais Hope se sentait étrangère par rapport à tout ça. Elle ne savait pas si elle pouvait en faire autant, lorsqu'elle sentait qu'il n'allait pas si bien qu'il voulait le laisser paraître, elle n'insistait pas car elle ne voulait pas le brusquer. Leur relation était compliquée pour elle, mais peut-être pas pour lui.
Au plus profond d'elle, Hope espérait que Zack ne la considère pas comme une « simple fille », ni comme une « très bonne amie », elle voulait... un peu... plus. C'est-à-dire qu'elle voulait dépasser ce stade de l'amitié mais pour trouver quoi ? L'amour, les sentiments compliqués, une histoire qui se fait et défait, un conflit ?.. Tout ça était encore plus compliqué mais Hope voulait tellement que leur relation évolue. Comment lui faire savoir ? Par des gestes, par des mots ?

Hope sortit de ses pensées lorsque Zack lui répondit. Sa semaine n'avait pas été des plus palpitantes et même si elle savait qu'il rigolait quand il disait qu'il était resté devant chez elle, elle entrait dans son jeu. Elle aimait beaucoup le côté complice qu'ils avaient tous les deux.

« Me déshabiller ? Tu m'as donc vu nue ? Je suis outrée ! »

Elle eut un petit rire et attendit la suite en se déplaçant vers une autre toile, un peu plus intéressante.

« Un rendez-vous d'affaires ? Oh intéressant... Pour un nouveau contrat de mode ? », demanda Hope, intéressée par ses affaires.

Puis il lui dit qu'il était venu au musée pour la voir. Hope, qui était face à la ladite-toile, s'immobilisa un instant. Vraiment ? Elle eut un petit sourire dessiné sur les lèvres et se retourna pour lui dire :

« Vraiment ? Je suis flattée alors. Zack Clepton a accouru dans un musée pour me voir...! »

Puis elle releva les yeux vers lui lorsqu'il lui dit une phrase... comme elle voulait l'entendre : « J'avais très envie de te revoir. » Était-il sérieux ou bien disait-il ça comme des paroles en l'air ? Hope préféra ne pas trop s'attarder dessus car elle ne voulait pas se faire de mauvaises idées.
Lorsqu'il lui proposa d'aller se boire un café ensuite, Hope n'hésita pas une seule seconde. Bien sûr qu'elle avait envie... elle commençait à avoir la bouche sèche et puis surtout... elle avait très envie d'être avec lui.

« Avec joie... Je commençais à me demander si tu n'allais pas m'inviter quelque part... »
, fit Hope avec un malin sourire sur les lèvres.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fashion-world.highforum.net
Zack Clepton
Try to be MySelf In a World Where I've to Be Someone Else
avatar

Nombre de messages : 118
Age : 27
Heart : Maybe She's More Than A Friend
Have you got friends : Hope Wardolf & Max Carlisle & June Newton
Date d'inscription : 17/03/2007

Feuille de personnage
Côte de popularité:
100/100  (100/100)
Music du moment ?: Keep Holding On - Avril Lavigne
Envie du moment: Be In Love

MessageSujet: Re: Quand les opposés s'attirent...   Lun 16 Avr - 19:56

Zack aimait beaucoup la compagnie d'Hope. Elle était calme tout en étant ouverte à la discussion, souriante sans pour autant acquiesser bètement à chacune de vos paroles, attentive mais n'ayant pas l'air de vous dévorer du regard... Bref, elle était géniale! Lorsqu'il partait sur un délire, elle n'hésitait pas à jouer le jeu et inversément, ils étaient des adultes responsables dans leur travail mais rien ne les empèchait d'être des grands enfants lorsqu'ils étaient ensemble.

Oui! Complètement nue, et franchement, c'est encore mieux que ce que j'imaginais!

Le jeune Clepton lui fit un clin d'oeil des plus convainquant et enfonca encore ses mains dans ses poches en haussant les épaules. Il avait plus l'air d'un gamin qui avait fait un bétise qu'à un mannequin habitué aux soirées peoples mais il n'était pas ridicule pour autant!

H&M pense à Kate Bosworth pour sa collection d'Automne et à moi pour le masculin sport... Mais je me suis royalement planté de jour et donc j'ai la matinée de libre!

Zack avait l'habitude de poser pour de grandes marques mais généralement il était plutôt fidèle à ces grands noms qui ne jurent que pas lui... Mais bon, il pouvait toujours étudier la question. Personne ne lui en voudrait de faire un peu d'éxcès de zêle... Si?

Il ferait n'importe quoi que pour être vu avec cette étoile montante qu'est Hope Wardolf!

Il se remit à rire et plongea un instant son regard dans celui de la demoiselle. Il lui sourit et haussa les épaules et regardant un instant au dehors du batiment, il réfléchissait à l'endroit où il pourrait l'emmener. Etant donné qu'il était presque midi et que son ventre commencait à sonner creux Zack pencha pour l'emmener au resto Italien qu'il cherrissait tant.

Lorenzo Ristorante ca te dit? Ah moins que tu t'imposes un régime draconien anti-sel, anti-graisse, anti-viande comme Allyssa Merguez?

Un des passe-temps favoris du beau brun était de se moquer de ses mannequins qui devaient tellement souffrir pour leur arriver à la cheville. C'était méchant certes, mais Zack avait toujours eut de la chance avec son physique et il avait le droit de faire parti des langues de vipères une fois de temps en temps!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hope Waldorf
• Sweet and Sour • Loveable Admin ♥
avatar

Nombre de messages : 439
Age : 28
Heart : I would like it's he...
Have you got friends : Serena, Olivia,...
Date d'inscription : 26/02/2007

Feuille de personnage
Côte de popularité:
85/100  (85/100)
Music du moment ?: The Film - Can You Touch Me =D
Envie du moment: D'être avec lui xD

MessageSujet: Re: Quand les opposés s'attirent...   Lun 16 Avr - 20:32

Hope ne pouvait pas s’empêcher de le regarder. Il était si beau, il semblait si sûr de lui, confiant de la situation qu’elle aurait bien aimé qu’il montre un peu plus ses sentiments. Mais d’abord, quels sentiments ? Hope en éprouvait, elle en était sûre, ou du moins un peu…, mais lui, il n’en avait peut-être pas. La jeune mannequin ne savait plus du tout quoi penser mais elle chassa ses idées pour écouter ce que Zack avait à lui dire. Elle n’en croyait pas ses oreilles, monsieur racontait à voix haute dans le musée qu’il l’avait espionné et vu toute nue ! Quel manque de discrétion ! Et oui, c’était Zack, ça… Il n’en avait que faire du regard des autres, il vivait pour lui et il avait bien raison. Parfois les gens avaient trop tendance à apporter de la valeur à ce que les autres pensent d’eux, ce qui amènent à de nombreux conflits ou autres… Mais bizzarement, lorsqu’il parlait à voix haute de ces bêtises, Hope n’était pas gênée. Elle aussi, elle s’en fichait de ce que les autres pensaient. Ce qui était différent lorsqu’elle n’était pas avec lui. En effet, ses attitudes changeaient en fonction de telle ou telle personne. Et avec Zack elle était différente. Elle osait plus de choses et elle se sentait comme plus douce. Comme si elle voulait que Zack ne voit que ses qualités. Mais Hope possédait aussi de nombreux défauts, mais elle ne voulait pas qu’il soit au courant de tout ça. Elle voulait qu’il ai une bonne image d’elle…

« Oh, pourtant je n’ai qu’un corps de femme comme tu en vois tant », dit-elle en riant.

Hope riait par ce que Zack venait de lui dire. Elle le trouvait certes culloté, mais ça lui plaisait tellement à la fois. Elle était véritablement paumée. Elle aurait pu lui lancer un reproche parce qu’elle l’aurait mal pris, ce qu’elle fait d’habitude, mais là, elle rigolait. Elle s’en fichait éperdument.

« À charge de revanche alors ! Si tu m’as vu, je dois te voir ! », rajouta celle-ci sans avoir réfléchi.

Non, elle venait de dire ça ? Ouille… Tout de suite après avoir dit cela, Hope regrettait comme la pire des prudes. Elle ne voulait pas paraître ainsi, elle avait été trop directe. C’est alors qu’elle se mit en tête de s’excuser mais Zack enchaîna avec le travail.
Voilà un sujet de discussion sur lequel on ne peut pas dire autant d’âneries.

« Kate Bosworth ? Mouais… c’est une actrice, y a mieux… mais bon… », dit-elle en haussant des épaules.

Elle ne put s’empêcher de ravaler un petit rire lorsqu’il lui parla du jour pensé.

« Il est vrai que tu t’es foiré sur ce coup-là ! », lança t-elle, là aussi sans réfléchir.

Mais c’était moins grave. Hope était plutôt quelqu’un de compliqué. En effet, elle voulait paraître « bien » et donc voulait que chaque mot soit réfléchi avant d’être dit, mais elle ne voulait pas aussi paraître comme une fille qui se fait son cinéma avant de parler, elle voulait également passer pour une fille spontannée.

« Une étoile montante, moi ? Je suis déjà une star, désolée petit poussin », compléta Hope avec un sourire en coin.

Puis il lui proposa d’aller au restaurant. Hope trouva qu’il eut une bonne idée, il était vrai qu’elle commençait à avoir un peu faim. En effet elle avait mangé qu’une pomme au petit déjeuner…
« Maintenant, tout de suite ? Euh… oui… mais… »

Elle regarda sa tenue, elle portait un jean et un top large… Moui, pas super pour aller au restaurant. Même si la plupart penserait que ça serait bien, Hope aimait bien être bien habillée pour aller au restaurant, même si c’est quelque chose de rapide ou de « populaire ».
Elle releva la tête vers Zack qui attendait sa réponse.

« De toute manière je crois que je n’ai pas le temps de me changer… », dit-elle en souriant. « Vas pour l’italien, très bon choix ! »

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fashion-world.highforum.net
Zack Clepton
Try to be MySelf In a World Where I've to Be Someone Else
avatar

Nombre de messages : 118
Age : 27
Heart : Maybe She's More Than A Friend
Have you got friends : Hope Wardolf & Max Carlisle & June Newton
Date d'inscription : 17/03/2007

Feuille de personnage
Côte de popularité:
100/100  (100/100)
Music du moment ?: Keep Holding On - Avril Lavigne
Envie du moment: Be In Love

MessageSujet: Re: Quand les opposés s'attirent...   Lun 16 Avr - 20:58

Zack sourit intimement aux réponses de la demoiselle. Il allait aller au restaurant Italien le plus romantique de la ville un jeudi midi en compagnie de la charmante Hope Wardolf qui était non seulement la fille la plus belle et la plus resplendissante qu'il n'ai jamais rencontrée mais aussi la femme la plus adorable et la plus gentille qu'il n'ai jamais rêvé aimer. Mais était-ce juste une attirance quelconque qui passera si jamais ils couchent ensemble ou bien était-ce une vraie naissance de sentiment amoureux qui pourrait se révéler être le début d'une relation intense entre les deux jeunes gens. Il n'avait qu'un moyen de vérifier...

*On couche ensemble? Je dois vérifier un truc... Laughing *

Non, ce serait carrément déplacé, il faudrait peut être juste laisser faire le temps, voir si les sentiments évoluent et si ils sont réciproques. Mais est-ce que Zack aurait la patience d'attendre? En la présence de Hope, il se sentait bien, heureux et vivant. Il avait le préssentiment que si il était avec elle, toute sa vie sera plus heureuse. Mais est-ce celà l'amour? Le beau mannequin n'en était pas vraiment sûr, pourquoi? Parce qu'il n'était jamais tombé amoureux auparavant.

Tu es tout simplement parfaite dans cette tenue, tu sais! Mais je ne doute absolument pa que tu puisses faire mieux!


Il lui fit un clin d'oeil puis se déplaca derrière elle, posa délicatement sa main dans le bas de son dos et la poussa tendrement vers la sortie. Il sortit ses lunettes de soleil noires qui cachait parfaitement son regard pénétrant d'un geste négligé de son autre main et les posa sur son nez avant de pousser la grande porte en verre opaque du musée et laissa Hope sortir devant lui, très vite suivie par le jeune homme.


Tu n'as rien contre le taxi, j'espère? J'ai laissé ma voiture chez moi...

Zack n'attendit pas la réponse de la demoiselle, sachant pertinement le contenu de ses réponses potentielles et fit un signe à un taxi qui passait à ce moment précis.

Vôtre voiture est avancée, Miss Wardolf!

Dit-il en ouvrant la porte arrière du taxis jaune. Il entra à sa suite et indiqua l'adresse du restaurant Italien au chauffeur qui dévisageait discrètement ces deux inconnus aux lunettes noires. Zack le remercia d'un signe de tête puis remonta la paroie vitrée qui séparait les passagers du conducteur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hope Waldorf
• Sweet and Sour • Loveable Admin ♥
avatar

Nombre de messages : 439
Age : 28
Heart : I would like it's he...
Have you got friends : Serena, Olivia,...
Date d'inscription : 26/02/2007

Feuille de personnage
Côte de popularité:
85/100  (85/100)
Music du moment ?: The Film - Can You Touch Me =D
Envie du moment: D'être avec lui xD

MessageSujet: Re: Quand les opposés s'attirent...   Mar 17 Avr - 15:28

Hope voulait aller au restaurant avec Zack. Elle aimait bien lorsqu'elle se trouvait avec lui, tout se passait très bien à chaque fois. Ils ne manquaient jamais de sujets de discussion et riaient toujours. D'ailleurs même au musée c'était le cas. Hope le considérait véritablement comme quelqu'un sur qui elle pouvait compter et qui était unique en son genre. Vous en croisez souvent des beaux jeunes hommes amusants et compréhensifs ? Mmh je ne crois pas, les mecs sont soit beaux et cons, ou intelligents et laids... Zack, lui, avait tout (excepté la laideur et la non-intelligence bien sûr !). Enfin, Hope savait ce qu'elle trouvait en lui si charmant et elle ne voulait pas trop s'attarder dessus car parfois les pensées trahissent la personne. En effet celle-ci peut sourire de façon incongrue et donc le destinataire peut être amener à se poser des questions...

Lorsque Zack la complimentait sur sa tenue, cette fois-ci Hope n'était pas tout d'accord. Certes elle était vêtue de façon "quotidienne" il n'y avait rien d'affreux dans son jean et son top mais la mannequin préférait porter une jupe ou une robe pour aller au restaurant, quelque soit les circonstances.

"Merci du compliment même si je ne suis pas tout à fait d'accord", fit Hope en lui souriant. "Je préfère voir une femme au restaurant qui porte une robe ou une jupe vois-tu... Ca fait un peu moins "banal"... Mais bon, entre nous, ce n'est pas une tare non plus..."

Elle le regarda avant de baisser les yeux. Ses beaux yeux marrons/noirs qui la regardaient la rendait gêner. Zack possédait un tellement beau regard qu'il lui était difficile de lui résister. Elle ne comprenait pas qu'il soit encore célibataire. Bon bien sûr il avait eu des conquêtes, enfin du moins c'est ce qu'on racontait à Hope, mais pourquoi n'avait-il personne en ce moment ? Car ce n'était pas les filles qui manquaient à ses pieds !
Mais elle fut sortie de sa rêverie lorsqu'elle sentit qu'il lui passait la main dans le dos. Elle apprécia le contact à sa juste valeur et lorsqu'il lui expliqua qu'il n'avait pas de voiture, Hope apprécia l'idée du taxi. Bien sûr elle avait l'habitude du taxi mais Zack lui en parlait comme s'il allait l'emmener en limousine.

"Taxi ou ta voiture m'importe peu tu sais...", répondit-elle simplement.

Puis il l'entraîna dehors et héla un taxi avant d'entrer dans l'automobile après elle.
Hope avait bien sûr prit le soin de mettre ses lunettes de soleil Gucci sur le nez, elle préférait qu'on ne la reconnaisse pas lorsqu'elle ne travaillait pas. Bien sûr qu'il était plaisant pour elle qu'on lui dise des compliments et que dans telle ou telle campagne elle était sublime ou alors qu'au dernier défilé de Lagarfeld elle portait de divins habits, mais là elle était dans sa vie privée et n'aimait pas être dérangée. Elle avait bien le droit de vivre, non.
Lorsqu'elle se retrouva assise dans le taxi, Zack prit les devants et donna l'adresse au chauffeur qui les dévisageaient. Hope n'aimait pas tellement ça et n'ôta pas tout de suite ses lunettes. Puis Zack fit remonter la vitre feutrée pour qu'ils soient simplement tous les deux. Hope apprécia ce geste et se tourna vers Zack tout en ôtant ses lunettes qu'elle posa sur ses genoux.

"Tu es un véritable gentleman, toi. Tu le sais, j'espère ?, lui dit-elle en souriant.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fashion-world.highforum.net
Zack Clepton
Try to be MySelf In a World Where I've to Be Someone Else
avatar

Nombre de messages : 118
Age : 27
Heart : Maybe She's More Than A Friend
Have you got friends : Hope Wardolf & Max Carlisle & June Newton
Date d'inscription : 17/03/2007

Feuille de personnage
Côte de popularité:
100/100  (100/100)
Music du moment ?: Keep Holding On - Avril Lavigne
Envie du moment: Be In Love

MessageSujet: Re: Quand les opposés s'attirent...   Jeu 19 Avr - 15:37

Cette boule dans le ventre était tellement caractérisable. Quelqu'un qui avait déjà aimé aurait immédiatement diagnostiqué le problème mais la vérité était que Zack ignorait ce qu'était d'être amoureux. Biensure, il avait déjà eu des sentiments pour une fille mais il ne pouvait pas mettre ces émotions dans le même ensemble que celles qu'il éprouvait quand il était avec Hope. Ce pincement au coeur quand il l'aperçoit, cette béatitude quand il la revoit après un long moment d'absence, ce bien-être quand elle lui sourit,... Tous ces signes ne trompent pas, pourtant, Zack faisait comme s'il ne voyait rien. Obstiné, il s'efforcait de croire qu'elle était juste une amie proche, qu'elle était comme les autres, qu'elle ne sortait pas vraiment du lot de ses amis. Mais la vérité était toute autre, quand ils étaient en groupe, il ne voyait qu'elle, dès qu'il avait du temps libre c'est avec elle qu'il voulait le partager, lorsqu'il s'endormait, c'est à elle qu'il pensait. Combien de temps encore pourra-t'il jouer à chat avec ses sentiments? Et bien, plus très longtemps...

Zack observa Hope discrètement derrière ses lunettes noires. Lorsqu'elle les enleva pour le regarder brievement, il les enleva aussi, histoire de ne pas avoir l'air mal poli! Elle posa soigneusement ses lunettes sur ses genoux et planta son regard dans le sien avec un sourire assuré. "Tu es un véritable gentleman, toi. Tu le sais, j'espère ?" Le jeune Clepton baissa le regard en riant puis le releva vers elle.


J'espèrais bien que tu le remarque! Je me suis beaucoup entrainé, tu sais!

Il lui fit un clin d'oeil et pencha la tête sur le côté, son regard plongé dans le sien et ne voulant visiblement plus jamais en sortir. Elle avait un tel pouvoir d'attraction sur lui... Etait-elle comme ça avec tout le monde ou bien était-il lui aussi privilégié dans ses sentiments à elle? Il n'en savait rien et en doutait... Elle devait avoir une demi-tonne de prétendants à ses pieds, pourquoi est ce qu'elle s'intéresserait à un mannequin de seconde zone?

Sinon, est-ce que la plus que charmante Hope Warldof a-t'elle trouvé chaussure à son pied en ce qui concerne les hommes?

La question était sortie tellement vite qu'il ne s'était même rendu compte de ses paroles. Ils avaient beau être très proches, Hope et Zack évitaient soigneusement le sujet "Amour" lorsqu'ils étaient ensemble... Et là, il avait laché ça comme une bombe dans la conversation. Ca ne lui ressemblait pas... Ou presque, il était plutôt spontané en général mais avec Hope, il retournait chaque phrase trois fois dans sa tête pour être sûr qu'il n'ai ni l'air ridicule, ni trop grosse tête. Qu'est ce qu'il lui arrivait? Etait-ce le fait qu'ils allaient tout deux se retrouver dans un restaurant très romantique, en tête à tête comme jamais auparavant?

Tu... Tu n'es pas obligé de répondre c'est juste que...

Il fallait qu'il retrouve son aisance et son humour de d'habitude, sinon elle allait se douter que quelque chose clochait chez Zack. Et il serait bien trop honteux si elle le découvrait.

...Que c'est une question que beaucoup de gens se posent! Tout le monde s'étonne que tu ne me sois pas encore tomber dans les bras...! Je leur ai dit qu'entre nous c'était juste une histoire de sexe mais ils refusent de croire que tu n'es pas amoureuse... Dingue, hein?

Il se mit à rire et la regarda dans les yeux, espèrant quand même une réponse de sa part.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hope Waldorf
• Sweet and Sour • Loveable Admin ♥
avatar

Nombre de messages : 439
Age : 28
Heart : I would like it's he...
Have you got friends : Serena, Olivia,...
Date d'inscription : 26/02/2007

Feuille de personnage
Côte de popularité:
85/100  (85/100)
Music du moment ?: The Film - Can You Touch Me =D
Envie du moment: D'être avec lui xD

MessageSujet: Re: Quand les opposés s'attirent...   Dim 29 Avr - 20:10

[HS : excuse-moi pour le temps Embarassed , je suis vraiment désolée]

"Entraîné ? Je pensais que pour ce genre de chose, ça venait naturellement !", fit Hope en le regardant, amusée.

Elle ne le quittait pas des yeux, sans doute pour le dévorer en toute discrétion bien sûr, ou du moins elle l'espérait. Hope n'avait jamais été très douée pour ce genre de choses, à chaque fois qu'un homme lui plaisait, elle se faisait remarquer alors avec Zack c'était très différent. Elle n'avait pas envie qu'il croit n'importe quoi sur son compte mais en même temps lorsqu'elle se faisait remarquer, le garçon savait à quoi s'attendre. Alors que là, ils en étaient au point de départ. Ils se connaissaient depuis longtemps maintenant et pour tout dire, cela fait un moment qu'Hope le trouvait... "pas mal" voire plutôt "très mignon". Mais elle avait toujours voulu mettre une distance avec lui, elle ne voulait pas mélanger sa vie privée et sa vie professionnelle. En effet, elle considérait Zack comme un collègue car ils se croisaient lors des défilés ou faisaient parfois des publicités ensemble. Mais il était vrai que parfois ils sortaient avec des amis et cela plaisait beaucoup la jeune mannequin. Autant vous dire qu'elle était un peu perdue dans tout ça. Et surtout, elle ne savait pas du tout ce que Zack pensait d'elle. Peut-être la considérait-il tout simplement comme une très bonne amie ou carrément comme une soeur. Mais Hope ne voulait pas de ça. Bien sûr celui lui plaisait qu'ils soient amis mais elle voulait plus. Mais comment le lui dire ?

C'est alors qu'Hope vit son clin d'oeil. Un plus large sourire apparu sur son visage ce qui l'illumina puis elle baissa légèrement sa tête. La question qu'il venait de lui poser était plutôt inattendue dans un tel moment et elle venait d'être prise au dépourvu. Bien sûr ça ne la gênait pas de parler de ces choses-là avec lui mais elle se voyait mal lui dire qu'elle avait trouvé quelqu'un alors qu'il lui plaisait énormément et qu'aucune autre personne pourrait le remplacer.
La tête encore dirigée vers le bas, elle attendit un peu lorsqu'il lui dit qu'elle n'était pas obligée de lui répondre. Il était vrai qu'elle hésitait mais bon, elle pouvait très bien lui dire que simplement non, elle n'était avec personne en ce moment. Peut-être comprendrait-il qu'elle l'attendait...

Alors qu'elle relevait la tête pour lui répondre, Zack se mit à rire de la question qu'il venait de la poser. Il la tournait en forme de dérision ce qu'apprécia Hope qui dans un sens n'était pas obligée de revenir là-dessus.
Elle reposa les yeux sur lui et lui dit :


"Oui j'ai cru lire quelque part que nous couchions ensemble régulièrement. Les gens sont obligés de raconter n'importe quoi sur notre compte, pathétique."

Puis elle marqua une pause involontaire. En effet, elle ne savait plus trop quoi dire. Revenir sur sa première question était plutôt risquée mais en même temps si elle ne répondait pas, il pourrait se douter de quelque chose.
Finalement Hope se lança et lui dit franchement, en regardant par la fenêtre :


"Non, je n'ai personne en ce moment... Ca peut paraître dingue mais je crois que je suis trop difficile..."

Elle tourna la tête pour le voir à nouveau et lui demanda à son tour :

"Et toi ?"

Ne supportant pas de lui avoir demander cela, Hope détacha ses yeux du jeune homme avant de les poser sur ses lunettes qu'elle tripotait avec ses mains.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fashion-world.highforum.net
Zack Clepton
Try to be MySelf In a World Where I've to Be Someone Else
avatar

Nombre de messages : 118
Age : 27
Heart : Maybe She's More Than A Friend
Have you got friends : Hope Wardolf & Max Carlisle & June Newton
Date d'inscription : 17/03/2007

Feuille de personnage
Côte de popularité:
100/100  (100/100)
Music du moment ?: Keep Holding On - Avril Lavigne
Envie du moment: Be In Love

MessageSujet: Re: Quand les opposés s'attirent...   Dim 27 Mai - 13:51

Zack ne répondit pas à la remarque de Hope sur la galanterie, ce n'était pas obligatoire. Il était bien trop occupé à regarder la demoiselle s'installer confortablement dans le taxi. Il ne savait pas trop quoi penser de leur relation. Ils étaient juste amis jusqu'à présent mais voilà qu'il venait de l'inviter dans le restaurant Italien le plus chic de New York en tête à tête. Est ce que ce geste trahissait ses émotions? Peut être était-elle entrain de s'imaginer qu'il voulait lui demander de l'épouser comme presque tous les hommes qui emmènent une femme dans un restaurant aussi classe. Oh mon Dieu, qu'est ce qu'il venait de faire? Après un repas comme ça, il sera forcer de lui raconter tout ce qu'il a sur le coeur. C'est forcé! Une ambiance si romantique favorisait la naissance de couples, tout le monde le savait! Alors elle allait surement avoir des soupçons, d'autant plus que Zack venait de mettre les pieds dans le plat d'une manière très peu distinguée. En s'imaginant tout ca, il se retint de se taper la tête contre la vitre sale du taxi.

Il fallait qu'il reprenne le dessus de la conversation. Faire comme s'il n'avait aucun sous-entendus, comme si cette discussion et les circonstances naissaient du hazard pur et dur! Il devait lacher une phrase qui les mettraient tous deux à l'aise et qui mettrait les choses au point entre eux? C'était la seule solution pourtant, Zack ne pouvait pas le faire. Il n'y arrivait pas. Il ne voulait pas faire comprendre à Hope qu'il ne se passera jamais rien entre eux parce que ce n'était pas vrai. Il souhaitait plus que tout intimement qu'un jour, elle se rende compte de ses sentiments naissant.

Hope lui répondit qu'il avait lu dans les tabloïds la présence de rumeurs supposant qu'ils couchaient ensembles régulièrement. Ces auteurs de potins ne savaient plus quoi inventer... Quoi que... Il était vrai que l'attirance entre les deux mannequins étaient palpables pour tout le monde sauf pour eux. Donc ils n'avaient pas réellement tort, ils éxagèraient juste la situation. Zack allait enchainer sur cette déclaration mais Hope rajouta qu'elle n'avait personne pour le moment. Qu'elle était certainement trop difficile... Elle leva son regard envoûtant vers lui et lui demanda ce qu'il en était pour lui. Elle dirigea alors directement son regard sur ses lunettes de soleil qu'elle tripotait entre ses doigts fins.


Je... Je suis seul... Au grand bonheur de mes fans mais parfois j'aimerais être un peu égoïste et penser à moi...

Le jeune homme poussa un soupire et dirigea son regard vers la fenêtre. Le printemps rendait les arbres verts et dans les parcs, on commencait à voir quelques fleurs courageuses montrer le bout de leur nez. Mais ca ne l'intéressait pas vraiment, ce qu'il voulait c'était prendre Hope dans ses bras et la serrer contre lui jusqu'à la fin de ses jours. Mais ça, elle l'ignorait...

Le taxi s'arrêta devant le grand restaurant italien. Zack se précipita dehors et ouvrit la porte de la demoiselle avec un sourire ravageur. Rien ne laissait croire qu'ils venaient d'aborder un sujet qu'ils les mettaient mal à l'aise tout les deux. Il referma la porte derrière elle et paya la course du taxi. Il fit ensuite le tour de la voiture pour rejoindre la jeune femme
.

Tu penses qu'on a combien de temps avant que nos chers paparazzis se pointent avec leur appareil-mitraillette?



[On fait la suite au resto? ^^]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand les opposés s'attirent...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand les opposés s'attirent...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mm-Tequila, panda terre 199 hésitant quand à son stuff
» Tu sais pas quoi faire quand tu seras grand?
» [Produits] Comment et quand avez-vous connu Bionicle ?
» [RP] La vie est dure, quand on est maire et qu'on aime l'alcool ...
» Quand rien ne va plus: Languedoc terre morte !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Under the tropical sun :: New York :: Metropolitan Museum of Art-
Sauter vers: